• Mesures et publications

    Le but ultime de la mesure des étoiles doubles consiste à contribuer au calcul des orbites, lesquels permettent de déduire la masse des étoiles (en fait la somme des masses du couple).
    Il est donc important que les mesures réalisées rejoignent les bases de données maintenues par l'USNO au sein du WDS catalogue. Ce transfert se réalise sur la base d'une publication retenue par l'USNO, qui est gage du sérieux des informations transmises. En France, cette publication se réalise par l'intermédiaire de la SAF (Société Astronomique de France) et plus particulièrement sa commission des étoiles doubles (voir page liens). La publication, après validation par la commission, intervient dans le journal "Observations et Travaux". La suite est "mécanique" et l'observateur s'il est débutant se voit attribuer un trigramme qui l'identifie de manière unique, et les mesures sont archivées, aux cotés de millions d'autres.
    Pour ce qui me concerne, j'ai le trigramme LNT, et ma première publication est intervenue fin 2012. C'est une démarche très gratifiante et on a réellement de faire avancer (un tout petit peu) les connaissances de la communauté des astronomes amateurs et professionnels confondus.

  • J'ai réparti les mesures que j'ai réalisées dans 4 fichiers correspondant respectivement à des "tranches" de 6 heures en ascension droite.

    Chaque mesure est présentée de la manière suivante :

    • Identifiant WDS : identifiant unique du système multiple quel que soit le nombre de composantes
    • Nom courant : une référence par paire, codée au format IDS dans lequel les premières lettres désignent le découvreur de la paire
    • Magnitude des deux étoiles constituant le couple (origine WDS)
    • Date de la mesure  
    • Thêta
    • Rho
    • Nombre de mesures : la mesure publiée peut effet résulter de la moyenne de plusieurs mesures réalisées à des dates proches 

    Un dernier tableau dit "O-C" présente la différence entre la valeur observée et la valeur calculée dans le cas des couples à orbite connue. Il faudrait dire en fait "plus ou moins bien connue", certaines orbites étant à ce jour encore imprécises. Cet écart peut mettre en évidence la nécessité de procéder à un nouveau calcul d'orbite, la nouvelle donnée s'écartant sensiblement de la valeur théorique attendue.

      Mesures de 0h à 5h  
    Mesures de 6h à 11h  Mesures de 12h à 17h 
    Mesures de 18h à 23h       O-C         

    Mes mesures 0h-5h

    Mes mesures 6h-11h

    Mes mesures12h-17h

    Mes mesures 18h-23h

    « Mes mesures O-C.pdf »

    Mes mesures sont également présentées sur le site du club d'astronomie "Tête en l'air". Elles son regroupées avec les mesures de deux autres amateurs, et il est possible d'y accéder via des filtres, outils de recherche, etc... C'est plus commode que les fichiers Pdf affichés ici et cela nous permet également de comparer nos résultats ... en espérant que cette petite communauté grandira !


  • Elle est parue en 2013, dans la revue de la Société Astronomique de France "Observations et Travaux" :  Mesures 2011.pdf